...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Esper Carnael

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Shay Lin
Serviteur de l'Empire de Shu Heng
Garde Impériale
"Courtisane"
avatar

Messages : 74
Date d'inscription : 30/03/2010

MessageSujet: Esper Carnael   Ven 22 Déc - 14:55

Une journée comme une autre au coeur de Thalya. La louve était de retour à Root-Town même si cette ville la rendait parfois un peu mal à l’aise maintenant. Esper se baissa et récupéra Leaf dans ses bras, le serrant contre elle le temps de se reprendre et de se recentrer un minimum. La jeune femme avait alors soupiré, puis, elle avait ensuite simplement haussé les épaules, le plus calmement du monde. Un pied devant l’autre. La fatigue mentale était présente et elle ne savait plus vraiment quoi faire. Leaf tenta de lui lécher le visage avec douceur, cherchant à refocaliser l’attention de la jeune femme. Oui, il valait mieux qu’elle ne se laisse pas autant emporter.

Finalement, Esper s’arrêta quelques instants pour acheté une boisson, ainsi qu’un peu de nourriture avant de finalement aller s’installer sur un des espaces vert de la ville. Doucement, elle repoussa sa queue dans son dos pour ne pas s’asseoir dessus. Elle était à peine installée que ça y est, elle était entourée par ses deux familiers qui étaient déjà en train de quémander pour  qu’elle leur donne à manger. La jeune femme avait alors simplement sourit, un peu amusée de les voir se comporter de la sorte. Elle commença par découper le petit pain fourré qu’elle avait acheté et en donna un tier à Snow et un tier à Leaf avant de croqué dans le dernier morceau. Ses oreilles remuaient doucement sur son crâne, elle avait beaucoup de choses en tête et toutes n’étaient pas forcément très joyeuse pour elle. Tant pis, elle ferait avec et elle ne se plaindrait pas. Calant sa canette entre ses genoux, elle porta sa main libre à son talisman… Il était là pour la protéger du mal, alors, tout devrait bien se passer, n’est-ce pas ? Sa poigne se referma une seconde, puis, elle termina son repas rapide que Snow engloutissait, Leaf se faisait beaucoup plus délicate dans son repas.

Il n’y avait pas de problème, elle n’était qu’une joueuse comme une autre, une inquisitrice très bientôt maintenant qu’elle avait enfin eut le courage de proposer sa candidature. Sa queue battit une unique fois le banc. Ça la rendait un peu nerveuse, mais c’était une bonne chose, c’était ce qu’il fallait, qu’elle trouve quelque chose sur laquelle se focaliser et oublier pour de bon ce passé douloureux. Ouvrant sa boisson, elle se demanda si elle devrait chercher une quête… et si elle devrait faire appel à certains contact pour partir sur une quête ou quelque chose comme ça… Non… Pour le moment, ce n’était pas prévu et elle ne savait pas vraiment si elle voulait laisser une chance aux gens de s’approcher d’elle… C’était pour ça aussi qu’elle mettait enfin cette décision en place : si elle rejoignait une guilde, elle pourrait agir sous couvert de cette guilde sans avoir à se soucier de quoi que ce soit d’autre. C’était un moyen de fuir en quelques sorte, mais peu lui importait.

Elle soupira et remonta la capuche de sa capeline, comme pour tenter de devenir invisible… mais le rouge n’était alors probablement pas la bonne couleur… Elle soupira doucement et regarda ses familiers. Leaf avait maintenant entrepris de faire sa toilette et de faire briller ses pierres. Snow quand à lui se roulait sur le dos près d’elle, demandant des câlins. Elle les lui accorda sans se faire prier, mais pour l’heure, elle ne souriait pas et se murait même dans le silence… Peut être aurait-elle dû éviter les villes et se contenter de campements comme cette homme qu’elle avait brièvement croisé dans la forêt des murmures.


Dernière édition par Shay Lin le Ven 22 Déc - 15:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChenSeng
Famille impériale de Shu-Heng
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 23/03/2017

MessageSujet: Re: Esper Carnael   Ven 22 Déc - 15:18

Carnaël regarda ses mains, puis l'entièreté de son corps avec un certain plaisir: Le retour au jeu, le revoici dans un monde qu'il jugeait familier. Cela faisait longtemps depuis qu'il avait eu accès à ce jeu, un moment de bonheur qui avait malheureusement dut finir et dans son manque d'argent, il débloqua tout de même des fonds pour ce loisir qui bien que non-important pour bien des gens se trouvait être sa seule source de motivations actuelle. Son personnage n'était plus le même, il n'avait pas juger bon de reprendre l'ancien, il voulait partir sur quelque chose de nouveau et de plus... Correct. Un chevalier abyssal était mort et le voici réincarné en loup solitaire. Il était désormais beaucoup plus musclé, très différent de son ancien personnage, mais... Restait un tank. Il avait ça dans l'âme: Prendre des baffes à la place des autres. Il admira ses skills pendant un moment, se demandant bien quoi faire dans ce monde qui lui était familier.

Finalement, il soupira... Il connaissait sa classe et bien que le jeu n'était pas ce qu'il était vraiment, l'homme se doutait que croiser des gens et combattre avec ne serait pas intéressant. Alors, Carnael prit la seule décision qui pouvait s'offrir à lui: Passer rapidement en ville et prendre quelques quêtes à la volée. Il fallait qu'il pex, que l'homme redevienne celui d'avant en partie. Ainsi, il attrapa quelque chose dans sa sacoche et griffonna rapidement sur une feuille. Une liste assez primaire des choses à faire et à tenter. Le jeune garçon savait ce qu'il pouvait faire dans les premiers niveaux et il pondéra seulement par quoi commencer. Une pensée se perdit vers quelqu'un, la femme qu'il aimait... Et s'il refaisait la première quête avec laquelle il l'avait connue ? Bien sûr... Elle ne serait plus là pour louer ses connaissances des différents jeux, mais... Il se rappellerait au moins de son sourire, celui qui avait fait chavirer son cœur et la seule lumière qui restait présent dans son esprit en ce moment. Alors, il n'y avait qu'une destination possible pour cela: La capitale tout d'abord, cette vieille forge suivit des égouts ! Il repartait ainsi tuer des wyvernes et empêcher quelques soucis trop... Ennuyant.

Il arriva alors finalement à la capitale, ses muscles se contractant doucement alors que tant de gens s'agglutinaient: Ce n'était que des pixels, que des pixels ! C'était la pensée qui l'envahissait et lui permettait de se sentir bien. Il avait bien sûr nombre de soucis dans la vrai vie et n'aimait pas les endroits clos. Un claustrophobe dans les égouts, ce n'était pas l'idée la plus brillante, mais comme il arrivait à se focaliser sur autre chose: Le combat, le fait que ce soit un jeu, sa mission. Cela lui permettait de tenir un tout petit peu, de ne pas se lancer dans une crise d'angoisse au milieu d'ennemis. Il sortit alors une autre feuille, contenant un dessin de sa louve favorite qu'il entreprit de regarder le long du trajet. Il ne s'embêta pas et fit en sorte tout simplement d'attraper à manger avant de partir en mission et quelques fournitures. L'homme ne pouvait pas rester sans rien dans ces combats ! Les quelques regards froid qu'il adressa depuis sa haute taille finirent par mettre mal à l'aise les quelques joueurs qui le regardait, certaines femmes appréciant cependant la beauté de son avatar qui sans nul doute, avait tout pour lui.

Finalement, il décida de couper à travers le Parc, de passer par un coin de verdure qui semblait encore quelque peu tranquille pour rejoindre la forge: Il était l'heure de prendre sa quête. Traversant distraitement l'endroit sans faire attention, il regardait le dessin de sa louve, laissant une pointe de mélancolie traversé son regard, ne voyant même pas que le modèle ayant inspiré cela se trouvait juste à côté. Et lui, bien qu'ayant changé, gardait ce même et éternel nom qui ne pouvait que rappeller ce qu'il était.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shay Lin
Serviteur de l'Empire de Shu Heng
Garde Impériale
"Courtisane"
avatar

Messages : 74
Date d'inscription : 30/03/2010

MessageSujet: Re: Esper Carnael   Ven 22 Déc - 16:50

Une journée comme une autre, Esper ne se souciait pas vraiment de se qui se passait autour d’elle. Elle ne se souciait pour ainsi dire des autres que quand elle cherchait de l’action et pour le moment, ce n’était pas vraiment le cas. Puis, tout à coup, Snow commença à s’agiter et à aboyer presque agressivement. La Blanche le regarda sans comprendre, il n’agissait pour ainsi dire jamais comme ça… La jeune femme leva alors les yeux pour essayer de comprendre ce qui se passait. La louve vit quelques silhouette sans que rien n’attire son regard… Puis, son regard s’attarda sur un pseudo et son coeur sembla comme se briser… Sa boisson se renversa au sol, se rependant simplement alors que maintenant les oreilles de la louve se couchèrent complètement sur son crâne. Non… Non, ce ne pouvait pas être un hasard, hein… Il avait vraiment osé revenir après tout ce temps ? Que pensait-il ? Qu’elle avait arrêter, qu’elle avait oublié ? Elle ferma les yeux et serra vivement les poings.

« Non… Non, non, non… »

Esper se leva, envoyant presque Snow boulé au sol. Sa queue, basse, s’enroulait autour de l’une de ses jambes alors que ses poings se resserrait au point de faire blanchir les jointures de ses mains. Elle avait envie de hurler… Il lui avait fallu tellement de temps pour s’en remettre… Non… non, et là voilà qui grondait, mécontente… Et Snow grondait, jappant violemment en fixant la silhouette. Apparemment, il avait identifier la personne… à ce demander comment… Quoi qu’il en soit, la louve se laissa gagner par cette fureur qui sommeillait en elle depuis plus d’un an. Elle perdit le contrôle d’elle-même, son amour s’étant changer en haine avec le temps qui passait. Au risque de se tromper et sans vraiment réfléchir, elle se rua vers lui. Clac ! La gifle partie, sans qu’elle ne puisse se contrôler, sans qu’elle ne puisse songer à jouer en rp ou pas. Elle aurait eut envie de l’engueuler et de lui hurler dessus, mais les mots ne lui venait pas. Elle avait envie de hurler et de le frapper, mais non, elle serra un peu plus les poings.  Non, elle n’était pas quelqu’un de violent, mais cela ne l’empêchait pas de gronder, mais quand on souffrait autant et qu’on repoussait la douleur de l’amour et qu’on le changeait en haine, c’était quelque chose qui risquait d’arriver. A plusieurs reprise, elle ouvrit la bouche, la referma, à répétition.  Tous ces reproches qu’elle avait voulu lui faire, elle n’était même plus capable de les prononcer pour le coup alors elle serra violemment les dents au point de presque s’en fait mal.

Elle se recula alors serrant tout autant les poings, puis, la queue toujours très basse et un peu enroulée autour de ses jambes et elle avait toujours les oreilles un peu basses. Oh non… Elle n’était vraiment pas bien pour le moment, comme si elle était actuellement rattraper par tout ce qu’elle avait réussit à surmonter jusqu’à maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChenSeng
Famille impériale de Shu-Heng
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 23/03/2017

MessageSujet: Re: Esper Carnael   Ven 22 Déc - 17:15

Carnael semblait toujours pris par l'image qu'il regardait fixement, se perdant dans des rêveries où il retrouverait sa louve. D'ailleurs, c'était un peu pour cela qu'il se reconnectait : Qui sait... Avec beaucoup de chances ou un peu de recherches, il arriverait à lui parler. Il n'avait jamais pu la joindre quand il était hors du pays, faute d'avoir jamais eu de téléphone, il avait fini sans nouvel de la personne qu'il aimait le plus, sans un sous pour rentré et sans possibilité d'aller en jeu. Il n'avait pas de casque où il habitait, peut importe combien il était plein de sous, celui qu'il avait jamais eus se trouvait dans une maison qui n'avait désormais plus aucun lien avec lui et dans laquelle il ne pouvait pas revenir. Ses parents ne le feraient pas rentrer de si tôt, mais il ne voulait pas dépendre plus d'eux qu'il ne l'avait déjà fait: Il jugeait que la dette était épongée de son côté. Alors, le reste de son argent partit dans ce seul loisir, ne sachant pas quand il finirait par ne plus avoir assez pour vivre, il en profitait néanmoins pour l'instant.

Et là, soudainement, une claque avait retentit sur son visage, lui déjà si grand sembla s'étonner un instant et à la suite, un regard sévère tomba sur la femme qui l'avait frappé. Quelque chose de violent, qu'il n'arborait pas avant: Une haine profonde et viscérale dans le regard. Cependant, il fut déstabilisé en comprenant qui se tenait devant lui, il était impossible qu'il l'oublie: Esper... Alors, son visage arbora différentes émotions: La haine étant passé à de l'incrédulité, puis à une certaine tristesse remplacée par de la joie, une joie immense et qui le fit pleurer. Car oui, le grand guerrier se mit à pleurer, sans bruit, les larmes coulant sur ses joues. Il manqua de se jeter sur elle, se retenant par on ne sait quel miracle alors que le dessin de la louve qu'il tenait tomba au sol. Il était perdu, ne savait pas comment agir, ne savait pas quoi dire, il bredouilla autant que la damoiselle, mais pas de colère ou de remord, juste d'un amour pur. Ses yeux brillaient de quelque chose d'éternel, semblait se remplir alors qu'il recula de quelque pas la regardant dans les yeux, mettant quelques secondes à s'y retrouver, à comprendre ce qu'il allait bien pouvoir faire.

"Zoey..." Ce fut les premiers mots qu'il prononça, sans réellement s'inquiéter de lui ou autre, un mot qu'il avait murmuré tant de fois et qui montrait que non, ce n'était pas tant la louve à laquelle il pensa en premier, mais à la rouquine derrière, la femme qui l'avait aimé."Je... Tu.." Toujours perdu, il prit une grande respiration, tentant de retrouver quelque chose à dire, mais par quoi commencer: Désolé ? Je t'aime ? Comment vas-tu ? "Je... Suis de retour ?" Il savait que cela ne suffirait pas, qu'elle ne lui souhaiterait rien sinon de souffrir pour l'instant, mais il avait quelque chose en lui qui ne pouvait pas passer cette phrase, comme s'il récupérait une partie de sa personne en rentrant près d'elle. "Désolé, je ne sais pas quoi dire, je ne sais pas quoi faire... Me mettre à genoux ? Me frapper ? Te laisser me frapper ? M'excuser ? Il y a tant de choses qui me viennent par la tête. Je suis de retour, enfin rentré ici après tout ce temps. Impossible même de savoir si tu comprendras pourquoi je n'étais pas là ou l'acceptera. Cependant, je n'ai pas ton numéro, ni même de souvenir de ton nom de famille exact, sache que pour te retrouver, c'est assez difficile. Cela fait un petit mois que je suis de retour en Belgique..."

Elle ne comprendrait pas, c'était sûr. Elle n'avait que de la colère en elle, aucune envie d'essayer, mais il se devait d'expliquer, même si l'histoire était folle. "Je... Suis aller aux Etats-Unis, car je dépends de mes parents financièrement. Je pensais que cela serait assez court, mais... Ils n'ont pas souhaiter me voir repartir, jugeant que peut-être le temps de travailler était venu. Je n'ai pas d'argent , je dépendais d'eux et s'il ne souhaitait pas que je parte ou me privait de quelque chose, je n'avais rien. Je n'avais pas mon casque là-bas pour tenter de te contacter ou même ton numéro de téléphone. J'avais très peu de contact puisque que pas de GSM tout court ou d'ordinateur... J'étais seul pendant un moment dans ma chambre là-bas, sans possibilité de sortir, ce n'était pas chez-moi et je n'avais pas d'argent. Je suis désolé, j'étais incapable de m'échapper, et je suis devenu fou à rester enfermer là-bas, contre mon gré... Alors, j'ai simplement vendu quelques bijoux pour revenir ici et avoir un billet, deux ou trois bricoles de ma mère que j'ai volé. Je sais que tu ne croiras probablement pas cela mais... Je suis désolé"

Et il essayait de la raisonner, tremblant de tout son être en espérant qu'elle croit seulement une partie de tout cela. Il pleurait toujours, il était perdu... Bien sûr, il ne lui mentait pas, il n'avait vraiment pas eus le courage de partir sans rien, courage que désormais il avait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shay Lin
Serviteur de l'Empire de Shu Heng
Garde Impériale
"Courtisane"
avatar

Messages : 74
Date d'inscription : 30/03/2010

MessageSujet: Re: Esper Carnael   Ven 22 Déc - 19:06

Pourquoi c’était elle manifesté au lieu de juste simplement fuir ? Non… Non, non, non… Il avait posé un regard plein de haine sur elle après la gifle et cela n’avait fait qu’encore accentuer sa propre colère. Cependant, ce regard changea, troublé, puis le regard qu’il lui lança… La douleur passée lui revint au centuple et elle se recula elle aussi, les oreilles couchées sur son crâne. Il l’appela alors par son vrai prénom et une certaine détresse apparu dans son regard… Non… pourquoi est-ce qu’il avait fallu qu’il revienne. Il commença à bredouiller et elle frémis reculant encore… Elle voulait fuir. Sa douleur additionnée aux larmes que versait l’homme… Non… Non, non, non… Elle savait qu’elle avait le coeur trop doux, mais elle ne voulait pas souffrir… pas encore… Il lui dit être de retour et elle sera les dents, sortant sa lance et se faisant clairement menaçante. Non… Non, non, non…

« Et tu oses me le lancer comme ça, en pleine figure... »

Elle gronda comme le loup qu’elle était, ses oreilles toujours couchées sur son crâne alors que la pointe de sa lance se dirigeait sur lui, prenant le risque de s’attirer des ennuis à cause d’un éventuel PvP… Elle le haïssait… Elle avait changé sa douleur en haine… Il continuait à parler et elle eut envie de hurler. Il prétendait être désolée et elle recula, comme pour refusé ses excuses. Il demanda ce qu’il pouvait faire et elle ne répondit pas, glaciale comme elle ne l’avait jamais été. Elle détourna les yeux, mettant maintenant une certaine distance entre eux.

« J’ai changé de téléphone… »

Cependant, il lui expliqua tout de même ce qui s’était passé… en tout cas, sa version des faits… Il lui dit être aller voir sa famille aux Etat-Unis… il tentait de s’expliquer et elle n’était pas prête à le croire, focalisée sur sa souffrance et cette trahison. Encore une fois, elle le menaça de sa lance avant de lui lâcher quelques mots, froidement :

« Et tu semble oublier cette demoiselle avec qui tu as passé du temps… Il y avait ton message… et… Et j’ai essayé de te joindre je… je m’inquiétais et… On m’a dit que tu était fort occupée et que tu ne voulais plus me parler… Je ne suis pas un jouet que tu renvois ou que tu gardes, je sais que nous ne sommes pas du même monde, mais je t’avais ouvert mon coeur alors que je m’étais refusé à  m’attacher en jeu… »

Sa voix se brisa et elle recula encore une fois de quelques pas, détourna les yeux mais conservant cette lance en main. Leaf était toujours assis sur le banc à faire sa toilette alors que Snow, aux pieds de sa maîtresse qui avait également un grondement sourd… c’était assez, son coeur lui faisait mal, encore et elle ne voulait pas pleurer alors elle se détourna vraiment. Elle avait toujours les oreilles basses, presque fondues dans sa chevelure blanche. Sa queue très basse, elle fit volte face et, cette fois, elle chercha purement et simplement à s’enfuir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChenSeng
Famille impériale de Shu-Heng
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 23/03/2017

MessageSujet: Re: Esper Carnael   Ven 22 Déc - 19:25

Carnael se tenait la tête, tout cela lui était compréhensible, s'il avait pu se châtier un million de fois avoir blesser cette damoiselle, il serait déjà entrain de se poignarder. Or, ce n'était pas la solution, cela ne calmerait pas la haine qu'elle éprouvait pour l'instant. Les gens ne comprenaient pas la différence mince entre haine et amour et on ne pouvait qu'haïr après avoir aimer. Simplement parce que ce ne sont pas deux extrêmes opposés, mais des sentiments qui se superposent, se côtoie plus généralement même. Et maintenant, elle lui lançait tout ses reproches à la face. Il voyait son envie de fuir et il se mordait la lèvre inférieur jusqu'au sang. Il savait simplement qu'elle était bonne, pourquoi ? Parce qu'il l'aimait plus que tout, parce qu'elle était une partie d'elle nécessaire désormais, la seule pensée qui le motivait à respirer, à avancer.

Et voilà qu'elle s'enfuyait, se mettait simplement à courir après le dernier reproche comme... Frustrée tout simplement, incapable d'entendre les réponses, les justifications. Rien ne valait sa douleur pour elle après tout, son brin d'égoïsme bien plus manifeste ici, mais égoïsme nécessaire dans sa vie et qui devrait être plus présent selon Carnael. Mais, il ne la laissa pas s'échapper et se mit simplement à courir derrière elle, y mettant toute ses forces afin de simplement la rattraper, pouvoir prendre cette main qui lui glissait entre les doigts et attirer la femme contre elle, l'empêchant de courir plus loin et la forçant à écouter.

"Est-ce que tu m'as vu simplement Zoey ? Est-ce que tu peux seulement penser que moi, je parle à d'autre femmes ? Aux Etats-Unis en plus ? J'ai déjà énormément de mal à sortir et la seule personne ayant réussis à me faire bouger est toi. Mais, penses-tu qu'on t'aurait dit que je n'avais pas d'autres choix que de rester avec eux ? Qu'ils ne voulaient plus que je te vois ? Que je reste là-bas ? Tu aurais tout fais pour venir me chercher et si ma mère s'est occupé de toi, c'est pour que je n'ai effectivement aucun moyen de retour. Pour que je ne puisses pas revenir et être avec toi."

Il ne savait pas si cela suffirait, mais il continua d'essayer de lui expliquer, de lui faire comprendre que non, ce n'était pas un objet. Je n'ai pas choisis de te laisser, je n'en avais pas le pouvoir, sinon... Je ne serais jamais parti et je serais encore avec toi. Que crois-tu que mon monde contienne actuellement si ce n'est les images que j'ai de toi Esper, Zoey... Les deux seules femmes que j'ai aimé dans ma vie, ce sont vous deux."

C'était quelque chose qui venait du cœur, un cris qu'il n'avait su réprimé, pleurant toujours sans faire de bruits en regardant la damoiselle avec une détresse soudaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shay Lin
Serviteur de l'Empire de Shu Heng
Garde Impériale
"Courtisane"
avatar

Messages : 74
Date d'inscription : 30/03/2010

MessageSujet: Re: Esper Carnael   Ven 22 Déc - 21:59

Esper voulait juste fuir, elle ne voulait pas avoir à faire à lui. Il la rattrapa et referma sa poigne autour de sa main, l’attirant maintenant tout contre lui et elle commença alors à se débattre pour se dégager de lui, elle ne voulait pas qu’il la retienne comme ça. Elle voulait juste qu’il la relâche et qu’il la laisse tranquille. Alors qu’elle était maintenant en train de se débattre alors qu’il lui demandait si il l’avait simplement vu et si elle pouvait pense qu’il pourrait parler à d’autres femmes. Cruellement, en plus de se débattre, la louve lâcha simplement :

« Je ne sais pas quoi penser. Tu m’a déjà mentit de par le passé… Tu commençais à sortir et puis… Peut être que je n’ai été qu’une sorte de thérapie, quelque chose comme ça… Je ne sais plus quoi penser de toi Guillaume... »

Elle se débattait de moins en moins et fini même par simplement laisser ses bras retomber sur ses flans. Esper avait quand même du mal à croire que certaines personnes puissent être aussi perverses pour agir de la sorte avec leur propre enfant après l’avoir pour ainsi dire abandonner à ses propres travers. Elle ne savait pas… elle ne savait juste pas vraiment quoi penser de tout ça, mais elle avait souffert et elle ne voulait plus jamais souffrir ainsi, alors, elle se débattit à nouveau, un peu faiblement. Il disait qu’il n’avait pas choisit de la laisser, mais qu’il n’avait pas eut le pouvoir de faire autrement et elle avait fermer les yeux, les oreilles toujours aussi basses maintenant… Avait il seulement essayer pour pouvoir assurer ce genre de choses…  Il lui assurait que ses deux facettes étaient les seules femmes à être dans son coeur. Il parla aussi d’image d’elle et Esper garda le regard rivé vers le bas.

Toujours à ramasser ce qu’il pouvait trouver, Snow rejoignit les jambes de sa maîtresse avec une feuille dans la gueule. Se débattant encore un peu, Esper parvint à relâcher une de ses mains et à se baisser et elle ramassa la feuille… Elle frémit et eut l’impression que son sang se glaçait dans ses veines… Pourquoi ce dessin ? Pourquoi ? Elle sentit maintenant les larmes lui monter aux yeux. Non… ça ne pouvait pas bien se passer…


« Je… Je ne savais pas que tu avais des talents de dessinateur… »

Bien sur, elle ne pouvait pas savoir le temps qu’il lui avait fallu pour faire ce dessin, ce qu’elle savait par contre, c’était que cela la rendait vraiment mal à l’aise. Elle lui tendit la feuille, mais continuait à évité sciemment de le regarder. Elle ne savait pas comment elle devait réagir face à cela… mais elle baissa les yeux. Et maintenant, la jeune femme ne savait plus vraiment ce qu’elle pouvait faire. Quoi qu’il en soit, elle évita toujours de le regarder, ses oreilles toujours très basses et en partie enfouit dans sa chevelure. Leaf se décida finalement à abandonner le banc avant de venir rejoindre la louve, restant cependant à quelques pas de là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChenSeng
Famille impériale de Shu-Heng
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 23/03/2017

MessageSujet: Re: Esper Carnael   Ven 22 Déc - 22:18

Il soupira alors doucement et regarda la femme, se frottant le crâne.... Il ne comprenait pas exactement quoi faire... Comment se comporter avec cette dernière ? Carnael n'avait aucunement l'impression que ses mots pouvaient l'atteindre. Peut-être est-ce que finalement il avait raté sa chance avec elle ? Il ne savait pas, quoi faire et elle s'occupait d'asséner des vicieux coups de sa langue acérée. Il ne savait pas quoi faire et rit simplement, nerveusement. Il secoua la tête finalement et vit le dessin qu'il avait fait tomber entre les mains de la femme. Esper lui rendit alors tout simplement cela, il trembla alors encore plus, c'était effrayant non ? De se trimballer avec une image d'elle, qu'il avait lui-même dessiné. Mais, après tout, c'était son seul lien avec la damoiselle et même si cette dernière le détestait désormais. Il ne pouvait s'empêcher lui de l'aimer... Même si cela devait être loin. Il sembla alors abattu, totalement déchiré, mais repris doucement son dessin d'elle.

"Je... n'ai jamais vraiment été doué pour le dessin, enfin... Je ne dessinais pas en tout cas avant et tu es bien la seule chose que j'arrive à dessiner. Je crois que c'est parce que j'avais besoin d'un support quand j'étais loin de toi alors... Je me suis simplement mis à te dessiner. Je n'avais rien d'autre à faire ou pas d'autre pensée plus importante tout simplement."

Il la lâcha alors tout simplement, jetant un dernier regard à la damoiselle, il soupira en se frottant les cheveux et séchant ses larmes d'un geste de la main. Il semblait avoir compris dans un sens, ce qui ne l'enleva pas son regard triste, ce qui ne retira pas la douleur du rejet. Ce n'était pas important, tant qu'elle jugeait bon qu'il soit loin, alors il serait loin. C'est comme cela que ça fonctionnait pour lui, son bonheur avant tout, le bonheur de la plus belle femme qu'il n'ait jamais vu sur cette terre. L'homme reprit alors la parole en toussotant légèrement.

"Je suis vraiment désolé de t'avoir ainsi... Dérangée. Je comprends que tu n'ai pas envie de me voir et je pense que si à l'avenir, tu veux simplement me tuer, fais-le, ce n'est pas moi qui me plaindrais, je comprends que tu me détestes. Sinon, tu peux m'éviter... j'imagine que je ne chercherais pas à te voir. Mais, laisse moi juste ce dessin, c'est sûrement la seul chose qui me fait vraiment apprécié ce jeu autant que maintenant. Je te promets que je ne serais bientôt plus un problème du tout."

Et il tourna finalement talon, allant en se dirigeant vers la sortie, prêt à déconnecter pour laisser ses pensées voguer vers autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shay Lin
Serviteur de l'Empire de Shu Heng
Garde Impériale
"Courtisane"
avatar

Messages : 74
Date d'inscription : 30/03/2010

MessageSujet: Re: Esper Carnael   Sam 23 Déc - 2:15

Esper évitait soigneusement de regarder l’homme, même si elle évitait toujours de le regarder. Quoi qu’il en soit, elle avait maintenant vu le dessin qu’il avait eut sur lui et elle n’avait pas pu s’empêcher de faire un commentaire quand à cela, s’étonnant qu’il dessine aussi bien. La jeune femme avait alors vu qu’il tremblait et elle ne comprenait pas trop pourquoi. Il avait vraiment peur des conséquences de cette… découverte ? C’est vrai que la situation était très gênante, mais c’était déjà ça. Carnael expliqua alors qu’il n’avait jamais été doué pour le dessin, précisant même qu’il ne dessinait pas avant de faire ces portraits d’elle par nécessité et elle frémit, fermant les yeux quelques instants. Ce n’était pas bon tout ça… Il l’avait alors relâcher et elle avait faillit tomber à genoux… Il l’avait détruit… Mais apparemment, elle était trop gentille, c’était encore une preuve maintenant. Il semblait tellement souffrir lui aussi… Elle garda encore les yeux fermé, sa gorge se serrant un peu vivement.

Carnael s’excusa alors de l’avoir déranger, disant qu’il comprenait qu’elle n’avait pas envie de le voir et l’encourage même à le tuer si elle avait envie à l’avenir… Il avait l’air aussi mal qu’elle… peut-être même plus… Elle ne savait plus où elle en était pour le moment… Il demanda à garder le dessin et lui dit aussi qu’il ne serait bientôt plus un problème et elle fronça un sourcil… Elle était probablement trop gentille… Elle soupira, puise releva la tête avant d’appeler d’une voix suffisamment forte pour qu’il l’entende :


« Guillaume ! »

Elle espérait que cela soit suffisant pour avoir son attention. Esper faisait de son mieux pour ne laisser voir aucune émotion alors qu’elle le regardait. Finalement, elle avait soupiré.et avait croisé les bras avant de maintenant laisser échapper quelques mots :

« Tu peux garder le dessin, je n’ai rien à dire des dessins que tu peux vouloir faire ou bien simplement conserver. Je ne te blesserais pas… je ne te chasserais pas… Mais… J’ai trop souffert de ta disparition, ça s’en est même ressentit sur mon travail et… » Elle soupira « Sans certaines personnes ici, je ne sais pas si j’aurais réussit à continuer sans définitivement chasser les gens de mon coeur. C’est aussi à cause de leur aide que… que je suis revenue malgré ce qui s’est passé l’an dernier… Je suppose que tu ne t’ai pas vraiment inquiéter pour mon cas… moi je te savais hors ligne puisque tu avais complètement disparu. »

Elle frémit et détourna la tête pour qu’il ne vois pas que les larmes coulaient. Elle avait mis des mois à ce que ce ne soit plus le cas et il lui suffisait maintenant de le revoir pour tout foutre en l’air… Elle remonta sa capuche sur sa tête, se cachant dans le tissu rouge.

« Peu importe, je ne te tuerais pas… Je ne te chasserais pas… Je ne te déconseille même pas de me croiser… Mais je ne t’ouvrirais pas non plus les bras… Je… Je ne peux pas… »

Sa voix se brisa sur le dernier mot alors que les larmes débordait à nouveau et qu’elle relâcha sa lance qui disparu aussitôt… Elle renifla alors légèrement, restant à distance… Jusqu’à ce que ses forces ne l’abandonne, la renvoyant des mois en arrière et que ses jambes ne se dérobe tout simplement sous elle.

« Je ne peux pas… Te revoir… comme ça… après tout ce temps… ça fais mal… tellement mal… Je ne sais plus... »

Sa main se referma sur une poignée d’herbe alors que Snow vint plus prêt d’elle, lui léchouillant le dos de la main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChenSeng
Famille impériale de Shu-Heng
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 23/03/2017

MessageSujet: Re: Esper Carnael   Sam 23 Déc - 14:06

Il la regarda, légèrement hésitant, ses paroles qu'elle prononçait sur l'instant n'était pas une source de réconfort, bien du contraire... C'était plutôt une source de douleur pour lui, lui qui avait infligé tant de choses à la damoiselle sans même prendre conscience de cette douleur. Evidement, il avait pensé à la sienne, celle d'être séparé d'elle pendant si longtemps et de ne pas pouvoir parler, la toucher, lui dire je t'aime. Mais, tout cela désormais était balayé par un simple coup de vent, engloutit dans ses larmes, elle qui était désormais si fragile devant lui. Il avait juré de ne pas la faire pleurer, mais cela semblait avoir été compromis tant de fois: Sans lui, elle n'était plus la femme qu'elle était jadis. Elle avait dit qu'elle ne lui ferait rien, ne le repousserait même pas, mais... Elle ne pouvait pas, tout simplement pas le voir revenir comme cela. Et elle s'effondra ensuite en pleurant, Carnael utilisant toute sa force pour ne pas se ruer près d'elle en ce moment, pour ne pas la prendre dans ses bras.

L'homme vint alors doucement prendre place à côté d'elle, la regardant en soupirant. C'était aussi un effort, de faire face à tout cela et de ne pas fuir... De simplement rester devant elle et prendre les coups. Il se frotta alors la tête, assez hésitant sur la manière d'agir avant de poser une main sur l'épaule de la louve délicatement et de la regarder dans les yeux, tentant de sécher ses larmes d'un revers de main, cela lui faisait mal de la voir ainsi. Il prit ensuite une grande inspiration et se décida à parler, d'une voix douce:

"Zoey... Je pense que tu n'as pas à t'inquiéter pour ça."

Il connaissait la damoiselle, savait comment elle marchait et hésita alors: S'il lui divulgait cela, pour sûr elle ne resterait pas assise, parce qu'il y avait des restes de lui en elle, parce qu'elle ne pouvait pas ne pas penser à lui et se fut fort triste. Mais, au moins cela la soulagera :

"Je pense Zoey que tu ne verras bientôt plus mon visage, c'est une affaire de quelques mois. J'ai volé de l'argent pour survivre un peu et être ici, mais mes parents ne me donnent plus rien et je ne peux pas travailler, c'est impossible pour moi. Alors, j'attends simplement que mes fonds se réduisent au maximum, que je n'ai plus rien avant de devoir être à la rue. Je ne veux pas satisfaire les envies de mes géniteurs, celles de les rappeler, de les supplier. Donc, j'ai décidé de revenir ici, juste pour m'excuser au moins et t'apercevoir, tu étais ma seule lumière et cela me suffisait en soit de savoir que tu existais. J'espère que tu trouveras meilleur que moi dans le futur, j'ai toujours été piètre compagnon pour toi et je ne sais même pas quoi te dire dans ce genre de cas."

Il se releva alors et lui adressa un sourire triste, se frottant doucement le menton alors qu'il fixait le regard de la damoiselle, tout ceci était amusant en soit: Une punition divine à la hauteur de ce qu'il avait fait, c'était vraiment un coup qu'il pouvait prendre.

"J'imagine que je suis désolé de te dire tout ça, je t'avoue que si je devais finir quelques parts, ce serait sous le même cieux que toi, pas à l'autre bout du monde. Je pense qu'il y a une quête avec des wyvernes qui m'appellent, je suis désolé."

Et il s'étira doucement alors, se dirigeant vers la sortie du parc et ne laissant pour finir que un: Au revoir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shay Lin
Serviteur de l'Empire de Shu Heng
Garde Impériale
"Courtisane"
avatar

Messages : 74
Date d'inscription : 30/03/2010

MessageSujet: Re: Esper Carnael   Sam 23 Déc - 17:13

Esper ne s’était pas attendu à la revoir , c’était probablement trop pour elle ainsi. Quoi qu’il en soit, elle sentit sa main se poser sur son épaule et elle le regarda à travers ses larmes alors qu’il essuyait légèrement ses joues. Il lui disait maintenant qu’elle n’avait plus à s’inquiéter pour ça et elle le regarda sans vraiment comprendre. Et voilà maintenant qu’il lui disait qu’elle n’aurait bientôt plus à voir son visage, d’ici quelques mois à peine. Elle ne comprenait vraiment pas ce qui lui arrivait pour le moment. Il poursuivit alors, lui expliquant qu’il avait voler de l’argent pour pouvoir survivre un peu, mais qu’il se retrouverait rapidement à la rue. Il lui avait dit qu’il était venu ici simplement pour la voir et elle ferma encore une fois les yeux. Il lui souhaitait de trouver mieux que lui… mais il ne comprenait donc pas que non, elle ne voulait pas ouvrir son coeur à quelqu’un d’autre… puisque de base, elle n’avait même pas voulu ouvrir son coeur du tout. Sa main, toujours au sol, se referma encore une fois.

Encore une fois, elle ne dit rien, elle ne savait pas quoi dire et elle n’avait pas vraiment eut le temps de réagir qu’il était déjà en train de reprendre la parole disant plus ou moins qu’il était désolée, mais qu’il avait préféré finir sous les mêmes cieux qu’elle qu’à l’autre bout du monde et elle sentit son coeur se serrer un peu plus au creux de sa poitrine. Puis, il lui lâcha simplement qu’il allait faire la quête des wyvernnes, il s’excusa encore une fois et elle se recroquevilla un peu sur elle-même, le coeur serré. La louve réagit un peu à retardement, comme si son esprit était complètement perdu dans ses pensées, elle l’aurait bien encore une fois gifler pour lui remettre les idée en place, mais encore une fois, elle réagit trop tard, elle ne pus que le voir quitter le parc, la laissant à genoux, le coeur à nouveau brisé.

Elle était donc seule, ses familiers n’arrivant même pas à attirer son attention alors que les larmes roulaient encore sur ses joues. Non… C’était trop, c’était tout simplement trop… Elle n’aurait déjà pas voulu le revoir… mais alors tout ce qu’il lui avait dit, elle ne savait tout simplement plus où elle en était et son personnage fut déconnecter sans un mot de plus, sans qu’elle ne prenne le temps de retourner à un endroit plus… adapter pour cela. Zoey avait besoin de faire le point… et d’effacer cette peine qui glaçait à nouveau son coeur.
----------------------------------------------------------------------------

Il se passa plus d’une semaine sans même que la Louve ne se connecte, elle avait eut besoin de réfléchir à tout ça… De faire abstraction entre ses valeurs et ses sentiments… Elle avait finalement décidé de lui parler, de mettre les points sur les i une bonne fois pour toute. Elle s’était donc reconnecté, se retrouvant à nouveau dans ce parc et elle avait soupiré, se pinçant simplement l’arrête du nez alors qu’elle réfléchissait. Elle savait que ce ne serait pas facile, mais il fallait que cette discussion ait lieu… pour le reste par contre… elle ne savait pas encore vraiment. Elle soupira et se passa une main dans la nuque avant de commencer par chercher une auberge dans laquelle ils pourraient discuter sans être écouter, ni dérange. Une auberge avec quelques box pour permettre l’intimité de ses consommateur. Le visage fermé, la Blanche s’installa dans l’un d’eux , ses familiers s’installant près d’elle sans qu’elle ne leur ait toujours accorder le moindre regard. Clairement, elle n’était pas dans son état normal.

« Carnael/Guillaume,
Je voudrais te parler, qu’on mette les choses à plat et qu’on essai de trouver une solution pour toi.
Si c’est vrai que tu éprouves encore quelque chose pour moi, je t’attend à ces coordonnés [/// ;///] et nous parlerons de tout ça calmement.
Je t’y attend.
Esper/Zoey »


Et elle envoya le message, la gorge serrée. Une serveuse vint prendre sa commande et, un instant, elle fut tenter de lui demander une bière ou une boisson alcooliser, pour se donner du courage… mais ce n’était CLAIREMENT pas une bonne idée, elle ne tenait pas du tout l’alcool et elle avait besoin d’avoir l’esprit clair quand à tout ça… Avoir l’esprit claire et ne pas trop laisser aller à écouter ses sentiments. Elle se contenta simplement de commander un thé et des biscuits en attendant qu’il réponde à sa demande… Et si elle devait attendre des heures ? Et bien, elle le ferait et reviendrait ici chaque fois qu’elle aurait du temps libre. En attendant, actuellement son regard semblait assez dur et aucun sourire n’était visible sur son visage, malgré ses oreilles dressées sur son crâne et sa queue immobile… contre laquelle avait d’ailleurs finit par se coucher Snow.

Esper soupira et plongea quelques instant la tête dans ses mains. La fatigue était présente, mais il fallait qu’elle fasse face. Ça devrait aller, après tout, elle n’était plus une enfant… Il n’y avait cependant plus qu’à attendre, rien d’autre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChenSeng
Famille impériale de Shu-Heng
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 23/03/2017

MessageSujet: Re: Esper Carnael   Sam 23 Déc - 17:30

Carnael avait ainsi reçu la demande... Cela faisait déjà une semaine et il se connectait quand il le pouvait, négligeant repas pour cela et sommeil, sans que cela ne le dérange vraiment. Les seuls moment où il n'était pas connecté et se permettait de manger, c'était quand il sortait dehors, sur une grande étendue d'herbe où personne ne pouvait le déranger. Il n'espérait rien d'Esper, juste qu'elle ne souffre pas plus, qu'elle ne soit plus opprimée par lui, car il n'avait jamais voulu ça, il aurait préféré tout sauf que cette damoiselle souffre. Alors, il vivait tranquillement sa vie, se tenant à ce qu'il avait dit: Il ne la dérangerait pas, il n'en avait aucunement envie. Ses seuls réconforts restant ses dessins, ses rêveries lointaines d'une lune qu'il avait jadis perdu. Et alors qu'il se mettait simplement à faire quelques quêtes durant cette journée, après une semaine... Il reçut le message fatidique de la louve, qui demandait de la retrouvé. Ni une, ni deux, ce dernier se retrouvait à courir presque, se dirigeant vers l'endroit indiquée par les coordonnées qui lui ont été transmises.

Arrivant alors dans l'auberge, il se contenta d'adresser quelques regards à qui passera à côté de lui, soupirant doucement avant de finalement rejoindre le box qu'une des serveuses lui indiqua aimablement, saluant juste cette dernière d'un geste de tête avant de finalement entrer.

Il aperçut alors Esper avant de se gratter le menton. Il avait l'envie de partir alors, mais il prit une grande respiration et se dirigea vers une chaise, retirant l'épée à sa ceinture pour venir la posée au sol, à côté de lui.

"Bonjour Esper... je suis désolé du temps que j'ai mis, que voulais-tu donc me dire ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shay Lin
Serviteur de l'Empire de Shu Heng
Garde Impériale
"Courtisane"
avatar

Messages : 74
Date d'inscription : 30/03/2010

MessageSujet: Re: Esper Carnael   Sam 23 Déc - 18:39

Esper leva vivement les yeux vers lui et sentit son coeur se serrer… Non, elle ne devait pas, elle repoussa encore ses sentiments de coté alors qu’il la saluait, s’excusant du temps qu’il avait mis pour la rejoindre et ne perdant pas un instant de plus, il lui avait demandé ce qu’elle voulait lui dire. La louve inspira profondément rassembla ses pensées avant de le regarder s’installer près d’elle. Puis, elle soupira doucement avant de hausser légèrement les épaules, puis, elle avait pris la parole, calmement :

« Assied-toi… Et commande quelque chose si tu veux, je paierais, ne t’en fait pas pour ça… Hum… Je sais que ça n’a pas vraiment d’intérêt pour toi, mais… je serais quand même un peu plus à l’aise... »

Elle se tu quelques instant sans trop savoir par où elle allait commencé, elle savait juste qu’elle ne devait pas écouter ses sentiments. Esper réfléchit, hésitant quelques instants, puis, elle avait inspiré profondément avant de reprendre maintenant la parole, plus calmement en évitant de le regarder dans les yeux, elle ne voulait pas voir le regard de Guillaume derrière le regard de Carnael… Elle pris alors simplement la parole :

« Je… J’aimerais que tu m’explique plus en détail ce qui s’est passé… Je… Je n’étais pas prête à te revoir, mais maintenant oui… Alors… explique moi, s’il te plais… Je pense que j’ai le droit de savoir en détail pourquoi mon coeur a été brisé. »

Elle utilisait probablement des mots qui leurs feraient mal à tout les deux, mais elle, elle ne montrait pas qu’ils la touchaient. Elle s’était complètement renfermé sur elle-même, comme enfermant son coeur dans un carcan de coton et de glace. Elle referma les mains autour de cette tasse de thé qu’elle avait commencé. La louve conservait un air dur sur le visage. Elle regardait l’homme, ne pouvant cette fois, masqué la peine présente dans son regard triste. La jeune femme écouta, encore une fois, qu’il lui raconte ce qui avait pu se passer durant cette année qui les avaient maintenu loin l’un de l’autre et qui avait brisé leur couple… Car oui, pour le moment, elle ne se voyait pas passé l’éponge sur cette année… Mais en même temps… Elle pourrait peut être le lui pardonner selon comment les choses allaient se passer maintenant. Encore une fois, elle ne le regardait pas directement, préférant simplement porter son regard au dessus de son épaule gauche, ne le regardant pas directement, ça, c’était encore trop compliqué… Enfin, en attendant, il allait probablement devoir subir un petit interrogatoire et il allait devoir faire avec maintenant…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChenSeng
Famille impériale de Shu-Heng
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 23/03/2017

MessageSujet: Re: Esper Carnael   Dim 24 Déc - 15:05

Il prit alors place quand la damoiselle lui demanda, s'inquiétant doucement de ce qui allait suivre. Il se demandait encore pourquoi il avait été appelé ici en ce jour, pourquoi après une semaine et qu'est-ce qu'Esper lui voulait ? C'était assez compliqué pour Carnael de s'imaginer que peut-être elle lui pardonnerait, il ne voyait que sa rancœur et l'impossibilité de trouver le repentir. Soupirant doucement en l'écoutant, il hocha doucement la tête, comprenant le besoin de commander quelque chose.

"Bien... Je vais commander quelque chose de fort alors... Du rhum ? Je ne sais pas, quelque chose de ce genre, désolé de te faire payer cela."

L'homme ne chercha pas à payer la facture, sachant que cela rendrait à nouveau mal à l'aise la damoiselle. Ecoutant la suite de ses paroles, il se sentir heureux un instant, de peut-être retrouver la damoiselle de son coeur. Secouant la tête alors, il réfléchit en se frottant le menton... Par quoi commencer ? Par où commencer ses pérégrinations.

"Eh bien... Je n'ai jamais été vraiment proche de mes parents, ils m'ont vu sombrés sans rien pouvoir faire et quand nous vivions toujours en Belgique, mon père était rarement ici, c'était un homme d'affaire assez occupé et très doué dans ce qu'il faisait. Le malheur était que je ne supportait plus de sortir, de parler et que cela stressait mes parents. Ces derniers ne pouvaient surement plus supporter cela et ils firent ce qu'ils jugeait bon: Acheter une maison pour ma personne. Ils me fournissaient en tout: Nourriture, argent, jeu, livres, tout ce que je voulais au final. A côté, ils me téléphonaient de temps en temps et je recevais ma soeur, c'était les seules conditions. Sauf qu'après que je t'aille rencontrer et que je commence à aller mieux, ma soeur est arrivée chez-moi..."

Il fit alors une pause en se frottant le menton, soupirant et a regardant avec un regard triste: "Bien sûr, j'étais heureux de vanter tes mérites auprès d'elle, je ne désaprécie pas ma soeur donc, je juge que c'est sûrement le mieux dans un sens, de s'ouvrir à elle. Sauf que, de retour chez mes parents, elle raconta tout ce qu'elle avait vu. Un tel changement, c'était miraculeux pour eux qui, ils ont voulu directement admirer cela." Secouant alors doucement la tête, il haussa les épaules: "Mais, mon père avait d'autres motivations. Donc, je t'ai avertis de mon départ et je suis partis aux états-Unis avec un billet qu'ils m'ont fait parvenir. Arrivé et pris en charge, mes parents ont vite vu que j'allais mieux, ce n'était pas dur. Je parlais enfin à deux ou trois personnes en souriant, c'était déjà plus que bien. Je parle aussi parfaitement anglais donc, je n'ai eu aucun soucis là-bas."

Ayant finalement reçu son verre, il l'attrapa et bu une gorgée afin de retrouver son souffle et de reprendre son histoire: "Je ne savais pas combien de temps je restais, mais je pensais que c'était un mal nécessaire pour toi, juste un petit voyage. Alors qu'après quelques temps, mon impatience à prit le pas et j'ai demandé quand je rentrerais. Alors, mes parents ont mit les pieds dans le plat: Je n'allais pas rentrer car, ils ne souhaitaient pas financer plus la maison en Belgique et voulait que je commence à travailler ici pour mon Père." Il sembla triste un instant, se disant que tout avait basculé dès ce moment: "J'ai juste crisé, comme un enfant et je me suis enfermé dans ma chambre au début. Mais, après ce fut plus délicat, j'avais l'impression d'étouffer dans cette demeure de ne plus rien pouvoir faire et j'avais bien du mal à rester dans cette petite pièce étroite. J'avais un début de claustrophobie. J'ai donc rapidement fait des escapades nocturnes, je mangeais très peu. Et après un moment, j'ai finalement décidé de sortir, jugeant que je pourrais trouver peut-être une solution à mes malheurs en dehors."

"Je ne parlais évidement pas à mes parents en dehors et j'avais un financement illimité pour appaiser mes humeurs, mais... je n'étais pas encore prêt. Et finalement, j'ai jugé que si je devais vivre dans la misère, cela ne me dérangerait pas plus que cela. J'ai docn volé quelques bijoux hors de prix à ma mère, mit quelques dizaines de milliers de dollars en poche et rapidement fait le change en prenant un billet. Me voilà de retour en Belgique avec ce que j'ai pour argent."

Il baissa la tête, espérant que tout cela suffirait à l'hybride.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shay Lin
Serviteur de l'Empire de Shu Heng
Garde Impériale
"Courtisane"
avatar

Messages : 74
Date d'inscription : 30/03/2010

MessageSujet: Re: Esper Carnael   Dim 24 Déc - 17:19

Esper le laissa passé commande et commander ce qu’il voulait, il pourrait bien en avoir besoin… C’était probablement aussi son cas à elle, mais c’était suffisamment compliqué pour ne pas en rajouter, alors, elle avait simplement eut un léger signe de la main pour lui dire que cela ne la dérangeait pas plus que ça. Puis, elle avait pris sa tasse de thé en main, comme pour se réchauffer alors qu’elle écoutait son récit. Ne mangeant pas vraiment, mais cela n’importait pas tant que ça et elle attendait tranquillement. Il lui expliqua plus en détail qu’il avait changer grâce à elle et que sa sœur l’avait visité et avait rapporter ses changements à ses parents et que c’était pour ça que ses parents l’avaient fait venir. Il lui avait alors expliqué le piège que sa famille lui avait tendue et dans lequel il était tombé… Puis, il lui expliqua ce qui s’était passé ensuite et elle se mordit la lèvre, buvant ensuite quelques gorgées de thé alors que, maintenant, il lui expliquait les frasques qu’il avait pu avoir…

La Blanche fronça un sourcil, décidément, il était vraiment enfantin sur certains cas. Elle le laissa continuer, puis, elle soupira doucement et elle se passa doucement une main dans la nuque avant de le laisser arriver jusqu’à bout de ses explications. Esper soupira doucement et ses oreilles se baissèrent légèrement sur son crâne avant qu’elle ne finisse par reprendre la parole :


« Tu dis que tu sortais… Tu n’aurais pas penser à aller dans un cybercafé ? Je suppose qu’il dois y en avoir des ouverts tard là-bas, comme ici. Et il y avait toujours la messagerie liée à ce jeu... » Elle le fixa un moment, le regard acéré, puis, elle soupira « Peu importe… Je… Je ne peux pas te laisser finir à la rue… Pas après ce que je… ce que j’ai… ressenti pour toi… Alors je vais t’aider, même si ce que je vais te proposer ne sera facile pour aucune de nous deux. »

Elle inspira profondément et se permis de manger un des gâteaux, ainsi que de boire quelques gorgées de thé. Le temps de se redonner une certaine contenance, car elle avait commencé à trembler. Suite à ça, elle avait repris la parole sans pour autant toutefois vraiment le regarder, c’était compliqué.

« Je… J’ai souffert de cette absence, de ce manque de nouvelle et de… de ce que m’a dit ta mère… Je ne peux pas oublié ça… Je ne peux effacer tout cela après avoir été autant trahit dans le passé, comme tu le sais. » Elle se tut une seconde, puis repris « Je suis pourtant prête à te croire et à te laisser une chance… Même à t’aider… Cependant, je ne ferait cela qu’à une et unique condition. Si tu m’aime, il te faudra faire des efforts pour te reprendre en main. Je suis prête à t’accueillir quand tu ne pourra plus subvenir à tes besoins. Je pourrais te financer, mais tu auras un train de vie bien plus bas qu’avec ta famille et j’impose que tu tente de faire des efforts et que tu prenne sur toi…  Fais le pour moi et j’accepterais de reconsidérer ma douleur et, peut-être d’effacer le tableau… C’est le mieux que je puisse t’offrir pour le moment et il va falloir que tu t’en contente… En tout cas, si tu accepte ce marché. »

Et elle le fixa, lui tendant la main au dessus de la table. Maintenant, tout revenait à l’homme. Soit, il acceptait et les mois à venir seraient compliqué, mais il aurait une chance de regagner son coeur, même si ce serait probablement bien difficile… soit, il refusait et il aurait alors mieux valu que leurs routes ne se recroisent jamais. Elle n’était pas fière et, alors qu’elle avait cette main tendue vers lui, l’hésitation était présente dans son regard. Elle tremblait légèrement, mais elle ne reculerait pas et se contenta de le regarder, rassemblant ce qu’elle avait de courage pour qu’elle paraisse au mieux être aussi sûre d’elle qu’elle ne l’aurait voulu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChenSeng
Famille impériale de Shu-Heng
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 23/03/2017

MessageSujet: Re: Esper Carnael   Dim 24 Déc - 17:47

Carnael se frottait désormais le menton, ne sachant pas trop comment gérer tout cela. Elle lui proposait soudainement bien des choses en plus de l'avoir accuser juste avant. Esper avait forcément eu mal et cela le chagrinait, mais il ne pouvait pas non plus entièrement changer pour cela. Il l'aimait et l'avait jadis promis, mais sa condition d'avant et celle de maintenant n'avait pas de rapport, elles n'étaient pas sur le même pied. Alors, il prit un certain temps pour réfléchir et son regard se perdit malencontreusement sur Esper. On le sentit divaguer et alors que son esprit vagabonda dans des pensées où elle et lui reviendrait ensemble, où il pourrait la serrer dans ses bras, il se remit à sourire. Un sourire plutôt doux qui contrastait avec avant, il finit par secouer sa tête en toussotant, bafouant quelques excuses pour la louve qu'il admirait.

"Eh bien... je n'ai pas non plus eus l'envie d'aller en ville, ce n'est pas parce que je sortais que j'allais me balader. Je déteste tout simplement toujours autant les gens, alors dans une grande ville de ce genre, où s'est bourré de monde qui peuvent venir te parler, crois-tu réellement que j'avais le courage de m'y rendre ? Même après les efforts que j'avais fais, ce n'était tout simplement pas assez. Alors, j'ai simplement fais en sorte de voilà... trouver un moyen de rentrer plutôt que de te joindre, j'étais encore frappé par bien des choses. Mais, cela reste inexcusable et j'aurai sûrement pu autrement, je suis désolé Zoey."

Il reprit alors une gorgée et piqua dans un de ses gâteaux, cherchant à la faire légèrement réagir, il réfléchit un instant à tout cela, cherchant à remettre ses pensées dans l'ordre tandis qu'il mâchait. Etait-ce seulement de la pitié ? Des restes d'amour ou un sentiment encore bien présent qu'elle éloignait simplement depuis bien longtemps ? Tant de questions qui lui passaient pas la tête.

"Je comprends bien que cela ne sera pas facile pour toi et entre nous, je n'espère strictement rien de toi, quoi que tu penses, je ne me dérange pas du futur, si ça doit arriver, je mourrais en regardant le ciel. Je n'ai pas tant cette envie de me battre tant que je suis en paix."

L'homme disait cela de façon calme, presque attroce... il se fichait donc de mourir tant que cela ? Est-ce que cela avait désormais quelconque intérêt de l'aider ? De rester avec lui et de faire des efforts pour tenter de le faire sortir de cette noirceur où il a élu domicile ?

"Cependant... Je t'aime Zoey, s'il y a plus à avoir à tes côtés... Pourquoi est-ce que je refuserais ? Sincèrement, tu es brillante, c'est aveuglant presque et je dépends entièrement de toi. Je pense que je ne serais jamais revenu ici si ce n'était pas pour toi. Je sais que tu as eus beaucoup de soucis par le passer, mais déjà avant, tu es venue ici chez moi car... Tu voulais en quelque sorte que j'aille mieux. Mais c'était comme en jeu, un simple coup de foudre envers une Rousse des plus jolies. Je pense que si je peux juste passer un peu plus de temps avec toi... J'essayerais. Mais, mon état n'est pas le même qu'avant et ne va pas croire que les améliorations seront aussi rapide. Je déteste encore plus les gens et les endroits clos sont ma hantise. Ce jeu m'aide à m'échapper encore plus désormais. C'est le mieux que je puisse t'offrir pour l'instant et il faudra que tu t'en contentes."

Il réutilisait ses propres mots sur la fin pour se justifier en quelque sorte. Il prit alors sa main et la serra, il profita de ce contact qui lui manquait alors tant et rit en disant: "Je viens de vendre mon âme ... En plus, tu n'en a pas toi même, c'est bien connu pour les rousses."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shay Lin
Serviteur de l'Empire de Shu Heng
Garde Impériale
"Courtisane"
avatar

Messages : 74
Date d'inscription : 30/03/2010

MessageSujet: Re: Esper Carnael   Dim 24 Déc - 19:11

Esper sentait son coeur qui battait, trop fort à son goût, mais il y avait toujours quelque chose en elle, comme une douleur sourde en elle. Il s’excusa encore, justifiant une nouvelle fois son manque de nouvelle. Les choses était encore une fois un peu compliquées. Alors qu’elle conservait cette main tendue, il lui disait comprendre que la situation serait compliqué… et il ajouta même qu’il n’espérait strictement rien. Il était presque à lui dire que, pour le moment, il n’attendait rien de plus que la mort…  Cependant, il avait bien rapidement repris la parole, lui disant encore une fois qu’il l’aimait et elle détourna légèrement les yeux. Elle aurait préféré ne par entendre cela encore une fois… Il lui disait que c’était grâce à elle qu’elle tenait le coup et qu’il dépendait d’elle. La jeune femme soupira doucement et se mordilla également la lèvre. Il lui avait alors dit qu’il haïssait encore plus les gens, ainsi que les endroits clos et elle avait simplement haussé doucement les épaules alors qu’il poursuivait en disant qu’il lui faudrait s’en contenter.

Il lui serra alors la main, passant cet accord par la même occasion, puis, elle hocha doucement la tête. Carnael avait alors finit de scellé son accord en lui disant qu’il venait de vendre son âme… il fit aussi une référence à ce qu’elle lui avait dit la première fois où elle était venu le voir : les roux n’avaient pas d’âme alors pourquoi avoir le moindre scrupule… Esper dressa une oreille sur son crâne… Enfin, au moins, l’accord était passé et scellé maintenant… Ce ne serait vraiment pas simple, mais elle ferait avec. Elle récupéra alors sa main et souleva Leaf pour le placé sur ses genoux. Là, elle avait doucement caresser la tête de la boule de poil, entre deux gorgées de son thé. Puis, elle avait ensuite relevé les yeux vers l’homme qui avait jadis pris son coeur. Elle avait alors repris simplement.


« Je m’en contenterais, du moment que tu fais un peu d’effort, juste ce qu’il faut pour pouvoir prendre soin de toi… et pour te reconstruire un minimum… Je t’aiderais, autant que je le peux, si tu t’en tiens aussi à ta part du marché… »

Elle détourna légèrement la tête et se détendit un peu… Oui, ils devraient pouvoir se débrouiller ainsi, ce n’était pas là un réel problème. Esper repris un gâteau, qu’elle mangea assez calmement, elle ne voulait pas vraiment penser à la suite de ce qui allait pouvoir se passer maintenant. C’était un peu compliqué. La Blanche inspira alors profondément, ses oreilles frissonnant sur son crâne avant qu’elle ne reprenne simplement la parole. Encore une fois, la louve porta une main à son talisman et soupira. Il n’y avait plus qu’à espérer que ce talisman remplisse bien sa fonction. Elle soupira cependant et lança un dernier avertissement au jeune homme :

« Très bien, mais si un jour tu devrais me briser le coeur… encore une fois… il n’y aura pas de chance supplémentaire... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChenSeng
Famille impériale de Shu-Heng
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 23/03/2017

MessageSujet: Re: Esper Carnael   Dim 24 Déc - 19:35

Carnael commençait à se gratter le menton une nouvelle foi et soupira: Il y avait beaucoup trop de choses à changer pour qu'elle juge quelque chose de convenable dans sa vie et rien que le fait de sortir lui était actuellement impossible, alors comment est-ce qu'il espérait simplement tout prendre. Il réfléchit alors et tandis qu'il pensait, il attrapa simplement une feuille de papier et un crayon, de quoi dessiner rapidement. Le jeune homme vit alors ses mains bouger extrêmement rapidement sans qu'il ne regarde vraiment, l'habitude prenait le pas, sachant très bien comment dessiner cela, faisant simplement quelques traits qui lui servirait de repères. Son dessin alors commença à prendre forme, quelque chose de rapide, mais d'extrêmement bien fait, non pas par réel talent, mais par patience et répétition de l'action de long en large. Très bientôt, on pu apercevoir un dessin de Zoey cette fois, qui fut glisser vers la femme devant lui tandis qu'il prenait parole:

"Je vais essayer de changer cela... mais, je ne peux pas sortir pour l'instant et je crois qu'il va me falloir énormément. Attends-toi que mes finances baissent soudainement: Que ce soit pour la nourriture que je n'ai pas en quantité, de quoi prendre soins de soi ou alors les vêtements, cela risque de me faire défaut pour l'instant. Alors, je pense qu'il va falloir que je commande énormément par ordinateur dans tout cela. Enfin... Je ferai mon effort et puisque que je te l'ai dis jadis: Je sais que c'est égoïste, mais je voudrais... Tu vois ? Sentir ta main dans la mienne le plus possible et que tu restes autant que faire ce peu."

Il avait recommencé et commanda alors une autre fournée de petits gâteaux pour eux d'eux ainsi qu'une autre tasse de thé pour la damoiselle, une façon un peu subtile de l'inviter à rester ici, il lui sourit légèrement, ses yeux pétillaient totalement en sa présence et la tristesse d'avant n'était plus du tout dans ses yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shay Lin
Serviteur de l'Empire de Shu Heng
Garde Impériale
"Courtisane"
avatar

Messages : 74
Date d'inscription : 30/03/2010

MessageSujet: Re: Esper Carnael   Dim 24 Déc - 23:26

Esper vit maintenant Carnael sortir une feuille et elle le regarda, quelque peu intriguée quand à tout cela. Sans un mot de plus, voilà maintenant que la louve le regardait alors qu’il était en train de dessiner. Très rapidement, elle vit les traits sur le papier prendre la forme de son autre apparence et elle frissonna doucement. Oui, cette situation, la rendait mal à l’aise, cependant, elle le laissa faire, elle ne pouvait le lui interdire. Il le fit glisser vers elle et elle le regarda comme si elle craignait que le dessin la morde… Elle se mordit la lèvre, ne sachant pas trop comment elle allait pouvoir réagir, cependant, elle l’écouta encore une fois, silencieuse. Il lui dit qu’il ne pouvait pas sortir pour le moment et elle se recula, collant son dos contre le dossier avant de simplement hausser les épaules :

« Si il le faut, je serais plus active qu’avant et c’est moi-même qui viendrait te chercher pour te faire prendre l’air. Enfin, je me suis engagée à t’aider pour ça aussi… Quand à ma main... » Elle soupira « Je ne sais pas encore Guillaume. Je resterais à tes cotés, oui, mais pour ma main… et bien… je suppose qu’il faudra que je puisse constater les efforts avant de pouvoir te l’accorder… Tu as dit ne rien espérer de moi… et moi je te dit que je ne peux pas te reprendre près de moi si facilement…. J’accepte que tout cela ne vienne pas de toi, mais il a fallu des moi pour que mon coeur parvienne à changer ces sentiments et… je suis désolée, mais si quelque chose peu à nouveau être possible, ce ne sera pas si facile... » Un sourire sur ses lèvres, à peine quelques instant avant qu’elle ne lance. « A moins que tu sois encore gay de ce coté... »

Un éclat amusé était passé dans son regard un instant. Cependant, glissant toujours une main dans la fourrure de son familier, elle laissa la serveuse repartir avec les plats vides, tout comme elle ne s’offensa pas qu’il lui offre un second thé. De toute façon, ici, la monnaie, il en aurait sans trop de problèmes… Elle soupira encore une fois et, maintenant, décida de complètement changer de sujet, Il fallait dire que parler de l’autre coté commençait à la stresser alors autant parler de sa louve maintenant.

« Tu sais, je voulais rejoindre l’Inquisition, avec tout ce qui s’est passé, il n’y avait jamais de bon moment pour le faire… C’était devenu… compliqué… Mais avec tout ça… quand je me suis laisser tentée à revenir malgré ce qui s’est passé…. Maintenant, je suis encore plus résolue à lutter contre la corruption… même si… c’est loin d’être toujours simple mais bon… J’ai enfin postulé, même si… j’attends toujours une réponse maintenant… Je suppose qu’il faut un peu de temps pour que les anciens reviennent et remettent leurs affaires à jour… Les fêtes n’ont probablement pas aidées...»

Elle ne le regardait pas vraiment, se demandant tout de même ce qu’il en penserait… après tout, elle lui avait souvent dit qu’elle irait dans cette guilde et l’avait menacé d’être son ennemie si il partait du mauvais coté… Enfin, au moins ainsi il comprenait qu’elle n’avait pas changer d’avis… et peut-être qu’il pourrait lui indiqué sa volonté puisque, apparemment, si il usait du même pseudo, tout le reste de son personnage était différent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChenSeng
Famille impériale de Shu-Heng
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 23/03/2017

MessageSujet: Re: Esper Carnael   Lun 25 Déc - 14:52

Il écouta alors la damoiselle parler, assez amusé de ce qu'elle disait dans un premier temps, cela lui faisait plaisir ! Cette possibilité de reprendre probablement son cœur s'il faisait ce qui était nécessaire et il en avait bien l'attention. Même si visiblement le dessin l'avait gêné, il ne s'était pas formalisé de cela pour l'instant et puis finalement, elle dit quelque chose de légèrement dérangeant: Être gay ? Mais... Comment pouvait-elle se souvenir de ça ? Elle n'avait pas pu oublier ce détail gênant ?! Il secoua alors la tête en laissant un rire gêné sortir, il rougissait désormais ! Quelque chose qui ne s'était pas produit depuis bien longtemps et il chercha un trou, se tassant un peu sur lui-même tandis qu'il fixait la damoiselle, ne sachant pas quoi lui rétorquer.

"Pourquoi est-ce que tu te souviens de ça... c'était la pire erreur de ma vie et je ne savais juste pas comment te dire que voilà. Je l'ai regretté après car, tu étais la louve la plus adorable que j'ai jamais vu et durant le donjon, je me suis rendu compte que si... Je pouvais être avec toi seulement quelques instant, cela me comblait de bonheur. Quelque chose de plutôt agréable était né en moi et tu m'ennuies à me rappeler les moments gênant ! Aaaaaah.... Je ne sais pas ce que je vais faire maintenant, j'ai presque envie de me cacher sous la table à cause de toi."

Tout cela l'embêtait, mais le changement de sujet lui plaisir cette fois: Voilà qu'elle parlait de quelque chose dont il était préparé au final ! Il sourit alors à pleine dent, gonflant un peu son torse en la regardant abordé un terrain qu'il maitrisait désormais. Elle rappelait des envies dont elle était pourvue et qu'il connaissait très bien. C'est pour cela après tout qu'il avait décidé de faire ce personnage, qu'il avait choisit de faire quelque chose de différent qui pourrait sans nul doute lui plaire un temps soit peu.

"Je veux bien croire ! Laisse du temps... Durant les vacances, tu as peu de chances de réussir à avoir quelqu'un. M'enfin, après le premier, cela devrait aller normalement ! Cela devrait même aller plus que bien dans un sens. Le tout est juste de... Tu vois ? Mordre sur sa chique et cela passera tout seul. Sinon, je suis devenu un Vengeur, je tue les corrompues et c'est tout normalement ! Je pense que ma classe est basé sur un loup solitaire, donc..."

Il s'amusait à lui expliquer d'où venait sa classe, un clin d'oeil à elle, remodelée pour qu'il puisse profiter d'elle un maximum. C 'est ce qui était amusant, c'est ce qui était passionnant ! Lui ressembler
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shay Lin
Serviteur de l'Empire de Shu Heng
Garde Impériale
"Courtisane"
avatar

Messages : 74
Date d'inscription : 30/03/2010

MessageSujet: Re: Esper Carnael   Lun 25 Déc - 19:29

Le voir aussi mal à l’aise amusa franchement la louve, c’était peut être un peu cruel, mais pour le coup, elle se l’autorisait sur le coup. Elle le regardait donc qui se débattait maintenant avec ses explications quand à tout ça. Il n’avait pas besoin de se justifier, mais elle le laissa faire, s’amusant un peu à ses dépend pour le coup… Puis, il avait finalement dit avoir presque envie de se cacher sous la table et, un sourire aux lèvres, elle avait simplement haussé les épaules. Puis, elle avait pris la parole, ses oreilles frissonnant légèrement sur son crâne :

« Tu crois vraiment que je ne me souviens pas de tout… De chaque petit détail… C’est justement ce qui fait aussi mal... »

La serveuse avait finit par revenir et, sans un mot, elle avait récupérer sa tasse de thé au creux de ses main, regardant le liquide ambré qu’elle contenait. Elle avait alors rapidement changer de sujet pour quelque chose qui lui semblait moins glissant, parler de leurs personnages plutôt que de leurs futurs en commun ou non… Elle avait évoqué son postula pour l’inquisition, enfin, et avait prévenu attendre des nouvelles à ce sujet maintenant. En résumé, la lutte contre la corruption était toujours sa principale priorité… voir même son unique priorité… En attendant, le voila qui lui disait de laisser du temps et elle se crispa légèrement… chassant presque aussitôt tout ça de son esprit. Elle devait se calmer, lui laisser une chance, n’est-ce pas ? Elle se mordilla alors légèrement la lèvre alors qu’il continuait à parler. Il lui disait qu’il suffisait de mordre sur sa chique et d’attendre et elle le regarda. Il aurait été tellement facile de lui balancer une vacherie là… Elle soupira et continua simplement de l’écouter.

Il lui parlait maintenant de son nouveau personnage et elle l’écouta simplement. Il était donc un vengeur, aussi appelé Loup Solitaire, et se faisait lui aussi une mission de tuer les corrompus… Elle bu alors quelques gorgées de son thé avant de le regarder, toujours un peu mal à l’aise, cependant, elle faisait de son mieux pour passer outre tout ça. En tout cas, elle voyait bien pourquoi il avait choisit cette classe et elle ne savait pas vraiment quoi penser de tout ça, c’était… compliqué ? Enfin, elle posa sa tasse et s’empara ensuite d’un simple gâteau qu’elle mâchonnait tranquillement. Finalement, elle releva les yeux vers lui, plongeant son regard argenté dans le sien, peut-être avec un air un peu trop sérieux.


« Je ne savait pas que tu étais à ce point attaché aux loups… au point de lié ton personnage à cet animal… toi aussi... »

Elle faisait sa naïve, elle avait bien compris que ce n’était pas tant pour une référence au loup que parce qu’elle-même jouait une louve… Ses oreilles remuèrent légèrement sur son crâne et son regard se posa maintenant sur Snow, roulé en boule à ses cotés. Enfin, puisqu’il voulait lutter contre la corruption, elle pouvait toujours le questionner maintenant. Alors, la jeune femme soupira doucement et repris la parole :

« Tu me dis que tu compte faire de la lutte contre la corruption une vocation… Tu as des… intentions sur le long terme ? Par exemple rejoindre l’inquisition ou, au contraire, rester dans un combat solitaire... »

La Blanche repris alors tranquillement sa tasse de thé pour en avaler quelques gorgée, Leaf toujours tranquillement installée sur ses genoux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChenSeng
Famille impériale de Shu-Heng
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 23/03/2017

MessageSujet: Re: Esper Carnael   Mar 26 Déc - 20:21

Il la regardait alors, sa dernière affirmation ayant porté un violent coup au cœur du jeune homme. Il soupira: Bien sûr qu'il l'avait blessé, il en étant conscient et son repentir était parsemé d'embuche. Il savait que même avec toute la bonne volonté du monde, elle resterait méfiante. Il pouvait lui faire retrouver son sourire, la faire rire à nouveau, il resterait une part d'ombre en elle et que jamais, il ne pourrait vraiment s'en détacher totalement. Car, c'était au final une femme comme une autre, elle gardait des rancœurs et des bons souvenirs, mais de par ses expériences, elle était sûrement plus prompte à jeter les autres. Non pas pour des questions de confiances réellement, même si cela était affilié évidement, c'était avant tout un égoïsme, une envie de se prémunir. Celle de subir un second coup, une frappe violente qui la mettrait à terre... Que pouvait-elle faire si, sans Carnael, elle avait été mal ? Elle tenait à lui et ne comprenait pas le concept découlant de l'amour/haine. Esper ne comprenait tout simplement pas que les deux sentiments étaient quelque chose de proche et que peut-importe si elle arrêtait les cris de son cœur, quand on battait à l'unisson avec une personne, c'était à jamais.

Il haussa alors tout simplement les épaules en ne sachant pas trop quoi lui dire, l'homme voulait la prendre dans ses bras, la réconforter, la câliner et surtout qu'elle ne lâche plus sa poitrine. Mais tout cela était loin ! Tout cela était bien différent ! Elle était Esper et lui Carnael, elle était Zoey et lui Guillaume. Cela restait au final cela et c'est ce qu'il voulait renouer avec elle, cette relation entre eux quatre, qui était au final, si peu différent, si proche l'un de l'autre que cela en était douloureux de ne pas se voir, de ne pas être ensemble. Cela lui fit secouer la tête avant de prendre la parole.

"Je crois qu'on se souvient tout les deux, parce que c'est notre cœur, c'est comme cela et je pense qu'il faut une plus grande force pour pardonner que pour s'excuser. Je n'ai jamais eu de fierté et je te suis désormais entièrement dévoué jusque dans mes rêves, c'est pour cela que j'ai accepté ce que tu as demandé."

Revenant alors à un sujet bien différent, elle lui parlait cette fois de la lutte pour la corruption... il voyait qu'elle se retenait, qu'elle pouvait à tout moment asséner une gifle à son visage et le frapper assez fort pour qu'il en porte les marques visibles. Mais, elle ne le fit pas, car c'était une bonne volonté, celle de passer outre ses erreurs. C'était évidement dure, car c'était dans les premiers temps, puis elle oublierait petit à petit cette douleur, elle oublierait doucement ce qu'elle avait subit jusqu'à présent. Ils étaient un peu pareil tout les deux et il avait beau être horrible, il tenait à elle. N'était-ce pas l'amour qui permettait de changer le plus ? Une force capable de mouvoir des terres et des terres, présente en lui car, elle en était l'instigatrice. La créatrice de cette volonté inébranlable d'être mieux, d'aller mieux, de vivre mieux, d'être tout simplement avec elle.

"Bien sûr que je n'ai jamais été lié fortement aux loups, j'ai même très peu de point commun si ce n'est que j'ai jadis eus une louve entre mes mains et qu'on se transforme parfois en ce qu'on croque, en ce qu'on aime par-dessus tout."

Il la taquinait un peu cette fois, insinuant qu'il l'avait croqué, gouter et qu'à force de la manger, il avait changer en ce qu'elle était. Quelque chose d'un peu osée, une taquinerie amusante pour lui en somme et il lui sourit, tentant d'avancer alors doucement sa main pour prendre celle de la louve, la serrer doucement entre ses doigts et sa main.

"Concernant ma lutte contre la corruption... Je ne saurai vraiment te dire si c'est avec d'autres personnes ou tout seul que je ferai cela, nous verrons cela avec le temps, et cela dépendra avant tout de mon efficacité à m'occuper du mal."

Il n'avait aucune idée si tout cela viendrait vraiment... S'il combattrait correctement le mal, mais pour l'instant, il en avait bien envie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shay Lin
Serviteur de l'Empire de Shu Heng
Garde Impériale
"Courtisane"
avatar

Messages : 74
Date d'inscription : 30/03/2010

MessageSujet: Re: Esper Carnael   Mer 27 Déc - 15:30

La situation était compliqué pour elle, entre une pulsion de vengeance et sa gentillesse – trop grande peut-être – mettait chacune de ses décisions en doute. Tout ça n’était pas simple… vraiment pas simple… Enfin, elle avait pris sa décision et elle comptait bien rester aussi fidèle que possible à cette dernière. En attendant, le voilà qui continuait en disant que d’après lui, si ils se souvenaient tout les deux, c’était à cause de leurs coeurs… Probablement et c’était au fer rouge que cela était marqué dans le sien actuellement : douloureux à en mourir… La Blanche se garda pourtant bien de commenter quoi que ce soit. C’était une sorte de drapeau blanc et elle ne voulait pas commencer les hostilités, après tout, le blanc, c’était sa couleur… En tout cas, il lui disait maintenant lui être totalement dévoué, jusque dans ses rêves… Elle ne pu s’empêcher de rougie, malgré tout ce qui s’était passé, malgré sa douleur. Il lui dit alors que c’était pour ça qu’il avait accepté ses demandes et les oreilles de la louve s’étaient un peu baisées sur son crâne.

« Ne parle pas te fierté, la mienne en prend un coup en te proposant tout ça… Mais j’y ait bien réfléchit et… Je crois que c’est la meilleure chose à faire… »

Elle soupira doucement et repoussa ses longs cheveux dans son dos, réprimant un soupire et venant plutôt à nouveau glissé ses doigts fins dans la fourrure mousse de son familier.. Cette dernière semblait en profiter tranquillement pour le moment. Enfin, il n’était pas vraiment utile de s’attarder plus sur ce qui avait été, si ça devait à nouveau être… ça ne serait pas avec des mots que cela changerait, il faudrait des actes. En attendant, elle s’était un peu moquer de lui quand au fait qu’il ait choisit autant de liens avec les loups. Il lui avouait maintenant qu’il n’avait que peu de point commun avec le loup, si ce n’était qu’il avait jadis eut une louve entre ses mains et qu’on se transformait parfois en ce qu’on croquait. Ses oreilles se couchèrent vivement alors qu’elle lui lançait un regard aiguë malgré un certains rougissement. Ce n’était pas très loyale ça… et elle grogna légèrement.Cependant, elle ne lui opposa encore une fois que le silence, gardant la conversation se concentre sur l’avenir de leurs personnages… individuellement. Elle l’avait donc questionner et attendait maintenant une réponse. Il avait cependant tendue une main vers la sienne et, dans un premier temps, elle avait eut un geste pour retirer sa main, puis, elle avait soupirer en décidant finalement de le laisser prendre sa main. Elle sentait une certaine tension en elle, mais fit au mieux pour ne rien montrer.

Il lui expliquait maintenant qu’il ne savait pas encore vraiment comment allait se passer sa lutte contre la corruption. Il ne savait pas encore si il agirait seul ou en groupe, ajoutant que cela dépendrait de sa façon de s’occuper du mal et la Blanche soupira, ses oreilles s’affaissant maintenant sur son crâne. La lutte contre la corruption, hein ? Elle n’était pas vraiment la meilleure à ce sujet-là et elle le savait, même si elle souhaitait avant tout faire de cette lutte sa vocation première… Elle soupira doucement.


« Je ne suis probablement pas la meilleure inquisitrice qui soit… Ce n’est pas dans mon CV, bien sur… mais la seule corrompue que j’ai identifié… je n’ai pas eut le courage de m’en prendre vraiment à elle… Il faut dire qu’elle a été une de ceux qui m’ont vu au plus bas et qui ont cherché à me changer les idées alors qu’ils ne me connaissaient pas... »

Sa main s’esquiva à celle de l’homme alors qu’il avait maintenant croisé les bras sur sa poitrine, comme si elle s’enfermait sous la protection de ces derniers. Elle était fragile et cette foi, elle ne le cachait pas derrière une pseudo bravache. Elle ferma les yeux, une seconde et inspira profondément à plusieurs reprises. On pouvait presque penser que la Blanche était sur le point de faire une crise d’angoisse. Non, non, il fallait qu’elle se calme et qu’elle continue à vivre comme elle l’avait prévu, même si elle allait l’aider au mieux… Esper se détendit peu à peu, puis, ses oreilles se redressèrent maintenant légèrement sur sa tête avant qu’elle ne détourne maintenant les yeux. C’était un peu compliqué. Sans crier gare, Snow se réveilla et commença à disputer à Leaf l’attention de leur maîtresse. La coquette boule de poil quitta alors les genoux de cette dernière dans un couinement adorable… Puis, il repris sa toilette, Snow s’installant à sa place. Esper fronça un sourcil, puis soupira avant de se mettre à lui grattouiller les oreilles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChenSeng
Famille impériale de Shu-Heng
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 23/03/2017

MessageSujet: Re: Esper Carnael   Mer 27 Déc - 16:14

Il regardait alors la damoiselle, cela faisait si longtemps qu'il ne l'avait pas vu rougir et c'était toujours aussi agréable pour lui. Il hésita un moment, voulant caresser ce visage qui pour l'instant lui offrait quelque chose. Il partageait son cœur entre sentiments de bien-être et douleur, ne sachant pas comment réellement approcher la louve face à lui. Il écoutait bien sûr ce que la damoiselle disait... Forcément, la fierté de ne pas retourner avec celui qui vous a fait souffrir, elle est toujours présente et le sera toujours un peu. Il secoua alors un peu sa tête et tandis qu'il avait sa main dans celle de la louve, il inclina doucement la tête, prenant la parole.

"On m'a souvent dit de rester à ma place, j'avais mon argent et les gens autour de moi flottait sans comprendre. Jalousie, incompréhension, solitude, c'est ce qui m'a poussé autrefois à rester seul, à ne plus vraiment pouvoir faire confiance aux autres. J'aimais les jeux, car les gens étaient vraiment comme ils étaient, sans faux semblant ou autre. Mais, c'était différent avec toi, tu as toujours eus une certaine douceur, une chaleur que personne d'autre ne possédait. C'est ce qui m'a attiré vers toi, et alors que nos aventures continuaient, je n'ai pas eus d'autre choix que d'admettre que tu étais celle que j'aimais. C'était pitoyable dans un sens, moi qui n'avait jamais pu rencontrer quelqu'un, finalement voyait le bout d'un tunnel. Si ce dernier s'est rallongé, tu m'as au moins offert quelque chose: L'espérance. Celle d'aller mieux et malgré mes régressions, je ne désespère pas à changer. C'est juste... Horrible pour l'instant, mais j'espère que ça changera."

Alors, elle relâcha simplement sa main, le laissant dans un nouveau type de solitude. Carnael secoua cependant bien vite sa tête, tout cela était normal comme il se l'était dis quelques fois depuis qu'Esper était là. Ecoutant cette fois-ci encore une complainte, celle de la douleur de son cœur, il n'eut pas beaucoup de temps avant de voir les petites bestioles à côté de l'invocatrice se mettre en mouvement, cherchant l'affection de la combattante. L'homme sourit un peu de la scène et se leva alors finalement, adressant finalement un petit signe de tête pour la damoiselle:


"Je sais, je sais très bien ce que tu as subis et je ne dirais pas que ce n'est pas ma faute. Je te laisse simplement mon adresse, ne sait-on jamais que tu ais besoin de ça, je n'ai toujours pas de téléphone et je ne sais pas si c'est nécessaire... M'enfin ! Je tenais juste à te dire encore une fois que je t'aimais, même si cela te semble encore un peu creux comme phrase pour l'instant. Dieu ne m'a pas sauvé, mais tu m'as aidé à espérer et c'est toi que j'adore en ce jour. Je suis tombé d'un seul coup sous ton charme, tu as mis mon cœur en émoi et le bonheur en mon âme."

Il s'inclina alors vers la femme, lui décochant une salutation parfaite avant de lui envoyer le MP contenant son adresse, de quoi lui faire retenir. Il prit alors la porte, laissant tomber un simple: Au revoir.

-----------------------------------------------------------------------------------

Et une dizaine de jours après, Guillaume semblait se porter un peu mieux... Il n'avait pas encore tout reçu, sa garde-robe n'était pas encore renouvelé, mais il s'était raser déjà, ce qui était formidable. Tandis que sa coupe de cheveux était encore très rudimentaire, il la faisait lui-même. Il restait maigre, pâle au possible, mais retrouvait une partie de ce qu'il avait jadis. Son appartement n'était pas terrible, le faible loyer justifiant cela, tandis que lui ne rangeait pas spécialement, une vieille manie qu'il avait toujours eus. Il se dirigea vers le frigidaire, attrapant une bouteille d'eau: Il était 12h et il venait de se réveiller. Il avait emménagé près de la capitale, dans la campagne aux alentours... Tout ceci restait très facile pour lui, mais il possédait très peu de moyen de joindre qui que ce soit. Cela changeait de son ancienne maison !

Il attendait simplement, réfléchissant à Zoey alors qu'il se mettait à son bureau, commençant un dessin. Il imaginait simplement différentes tenues pour Esper, quelques petits trucs que la louve pourrait porter, patientant comme il le pouvait n'ayant pas eus grand chose durant cette semaine si ce n'est le fort débit sur sa carte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shay Lin
Serviteur de l'Empire de Shu Heng
Garde Impériale
"Courtisane"
avatar

Messages : 74
Date d'inscription : 30/03/2010

MessageSujet: Re: Esper Carnael   Jeu 28 Déc - 4:36

Encore une déclaration… Les mots s’était facile, ça s’était une chose qu’elle savait et, pour certains, les mots, ça ne voulait rien dire… En attendant, elle l’écoutait simplement, les oreilles couchées sur son crâne. Il lui parlait des jeux, il lui parlait de ce qu’il ressentait pour les gens… de ce qu’il avait ressentit vis à vis d’elle. Il disait qu’elle lui avait offert l’espérance… A croire qu’elle avait bien choisit son pseudo, n’est-ce pas ? La jeune femme avait finit par relâcher sa main et, maintenant, la jeune femme avait ramener sa main contre elle, ses oreilles frissonnant légèrement sur son crâne, maie elle ne dit rien, il voulait aller mieux et d’une façon ou d’une autre, elle était une motivation pour qu’il le fasse, ce n’était pas plus mal. Plutôt que de lui répondre, elle porta maintenant son attention sur ses familiers, parvenant à laisser à nouveau un sourire se poser sur ses lèvres. Carnael s’était alors levé et elle avait alors lever les yeux vers lui, continuant de grattouiller la tête de Snow, calmement.

Il lui dit savoir ce qu’elle avait subit et qu’il ne dirait pas que ce n’était pas de sa faute et elle le fixa simplement. Il lui donna son adresse et la louve se mordit la lèvre, cela la rendait bien plus nerveuse que la première fois. Encore une fois, il lui fit une déclaration d’amour et elle détourna légèrement les yeux, ses oreilles remuant légèrement sur son crâne avant qu’elle ne le vois s’incliner. Elle avait alors légèrement hocher la tête en guise de salut, puis, elle l’avait regarder partir, toujours un peu perplexe quand à tout ça. Elle ne savait pas du tout ce que cela pourrait donner et, d’une certaine façon, cela la rendait encore un peu plus anxieuse.

Restée seule dans l’auberge, elle termina tranquillement sa tasse de thé et ses biscuits, réfléchissant tranquillement quand à ce qui pourrait se passer où ce qu’elle devrait à tout prix esquivé. Elle finit ensuite par se lever et quitter les lieux… Elle ne savait pas vraiment où elle en était pour le moment, mais elle savait qu’elle allait simplement se défouler sur quelques créatures dans les zones assez bas level… et elle verrait bien après ça… Probablement retourner un peu à ses préparatifs pour le boulot…
----------------------------------------------------------------

Cela faisait un moment qu’elle ne l’avait pas contacter plus que ça, jugeant qu’il lui donnerait des nouvelles si il besoin était. Zoey regarda un moment son reflet dans le miroir… Elle avait des cernes, mais cela faisait des mois qu’elle dormait mal. Elle ferait quelque chose avant de quitter  voiture. Un coup de volant, elle vérifia son GPS, puis, elle soupira doucement et se gara tranquillement. Sa petite voiture gris métalisé décoré de légère décoration tribale passait moins inaperçu ici qu’en ville. Elle coupa le contact et pris sur elle pour se maquiller, à peine, juste de quoi ne pas laisser voir ce qu’elle ne voulait pas encore qu’il voit. Elle remis simplement son bonnet   bleu clair et son cache oreille blanc. Bien sur, ses longs cheveux roux s’en échappaient, mais ce n’était pas bien grave. Elle portait une doudoune matelassée verte pomme avec une écharpe blanche ‘poilue’ ainsi qu’une paire de gant blanc. Elle rangea ses affaires dans son sac et le glissa sur son épaules, non sans avoir pris un calmant… Elle allait en avoir besoin. Puis, elle sorti de sa voiture, ses bottes blanches façon fourrure lui permettant de garder de l’équilibre sur le sol glacé. Elle ne se sentait pas très bien, mais cela importait peu, elle ne pouvait pas encore et toujours repousser cette entrevue.

Zoey ne l’avait pas prévenu de sa venue… Il fallait dire qu’à plusieurs reprises, elle avait allumé son moteur, mais jamais elle n’était arriver jusqu’ici… Bref, verrouillant son véhicule, voilà maintenant que la rouquine avançait vers la porte qui correspondait au bâtiment indiqué. Le visage enfouit dans son écharpe, elle avait frapper à sa porte, regrettant déjà de ne pas avoir demander à un de ses frères de l’accompagner… quoi que, si ils avaient acceptés, ça aurait probablement été pour lui casser la figure alors c’était probablement mieux ainsi, n’est-ce pas ? Enfin, du coup, elle était seule devant sa porte et elle n’avait plus qu’à attendre qu’il lui ouvre.

Et comment ça allait se passer à partir de là ? Elle ne savait pas, mais elle avait froid et elle espérait bientôt pouvoir rentrer, même si elle craignait comment cela allait se passer… Elle souffla et un nuage de buée s’échappa de ses lèvres avant qu’elle ne se mordre légèrement la lèvre sans trop savoir quoi dire de plus maintenant. Elle ne pouvait qu’attendre dans le froid, en se demandant ce qui allait se passer maintenant…  

Quelques secondes ? Quelques minutes ? Elle ne savait pas combien de temps s’était passé, mais elle commençait à ressentit une sacré angoisse en elle… Elle commençait à trembler… Il fallait vraiment qu’elle parvienne à se calmer… Machinalement, elle se retourna, comme pour fuir maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Esper Carnael   

Revenir en haut Aller en bas
 
Esper Carnael
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les Esper.
» Trésorerie d'Esper
» Présentation : Niflheim

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aetherys :: ~ Aetherys ~ :: - Sifreldar - :: = Villages fortifiés =-
Sauter vers: